à la UNE

Chères amies, chers amis,

C’est encore la période des vœux n’est-ce pas ? Avouons qu’il est difficile d’être joyeux et léger dans le climat hexagonal actuel. Tant de misère et de précarité cela n’a rien de réjouissant. Cela est même très inquiétant. Neuf millions de nos concitoyens, cela représente presque la population totale de… la Belgique ! 

Mais qu’est-ce qu’un chiffre ? C’est une abstraction dans ce cas précis. Tous ces gens ont un nom, un prénom, une histoire. Oui, tout cela est intolérable, comme est intolérable la politique menée face aux réfugiés et aux migrants. Ça fanfaronne haut et fort : « la reprise économique est là ! ». Quel sens cela a-t-il dans un pays où la misère continue d’augmenter, dans un pays où les services publics se dégradent, dans un pays où les plus modestes et les retraités se voient « raboter » leurs maigres revenus ?


De quoi se mêle-t-on ? Me direz-vous ? 

Depuis des années, la Compagnie essaie de poser sur le plateau de théâtre de grands sujets philosophiques et sociétaux. Cela veut dire que nous tenons à faire entendre aux publics des idées fortes qui ont à voir avec notre vie de tous les jours. Cela veut dire que nous sommes totalement connectés au monde qui nous entoure. Nous ne pouvons donc rester insensibles à la situation politique dans laquelle nous vivons. Urgent : penser ! 

Notre rapport au pouvoir, nous l’explorons avec François Clavier dans le Discours de la Servitude Volontaire de La Boétie, depuis 2011. Il y a quelques jours, nous étions à Parthenay avant de repartir… ailleurs ? Mystère pour l’instant.

Mais bien d’autres thèmes sont évoqués dans Philosophes à l’encan : l’égalité, l’argent, les croyances… En ce mois de janvier, nous finalisons ce travail avec 2 collèges d’Arras (Jehan Bodel et Charles Péguy) avec restitutions au Pharos et au Théâtre d’Arras. Aventure passionnante dans l’univers des présocratiques ! Au total, une soixantaine de jeunes entourent et questionnent Pythagore-Sophiste-Sceptique-Héraclite-Démocrite-Épicure-Diogène alias Franckie Defonte

 

 

Outre le plaisir du jeu théâtral, ces futurs citoyens, magnifiquement encadrés par leurs enseignants, découvrent la philosophie, une philosophie qu’il est utile de faire entendre aujourd’hui ! Confer notre 1er paragraphe. Ces dispositifs bénéficient du soutien du Conseil Départemental du Pas de Calais

Enfin, comme vous le savez si vous avez lu notre Newsletter de septembre, nous avons tenu à ne pas laisser toute sa place à l’hagiographie napoléonienne étourdissante ! En contrepoint modeste mais nécessaire à l’exposition installée au Musée d’Arras (Napoléon - Images de la légende), nous proposerons des lectures de la saga du Corse en trois « saisons » (il y a tant à dire !). Ces lectures, par Stéphane Verrue, sont une adaptation du livre de l’historien Henri Guillemin Napoléon, légende et vérité ! (éditions d’Utovie). 

 

Elles auront lieu au Rat Perché (18 février, 17 heures), au Musée (25 mars, 15 heures 30) et à la salle Marcel Roger, place de l’Ancien Rivage (19 avril, 19 heures). Bien entendu, le feuilleton radiophonique à partir du même texte est toujours diffusé par nos amis de RADIO PFM. Rappelons que ces lectures reçoivent le soutien du Conseil Régional des Hauts de France

Dans un prochain billet, nous espérons pouvoir vous en dire plus sur nos projets encore trop fragiles pour l’instant… Patience ! 

 

Terminons par un salut amical, reconnaissant et respectueux à celle et ceux qui ont eu la mauvaise idée de nous quitter récemment : Danielle Darrieux, Jo Dekmine, Jack Ralite, Robert Hirsch, Jacques Lassalle et Paul Otchakovsky-Laurent. À l'image leurs parcours exemplaires, gardons l’envie, la passion et l’engagement ! 

 

Pour la Cie, Stéphane Verrue.


Pour en savoir plus sur les spectacles en tournée, c'est par ICI...

Pour connaître le calendrier de la compagnie, c'est par ...