FRANÇOIS  CLAVIER

comédien

Formé au Cours Florent et au CNSAD (classe d’Antoine Vitez), François Clavier est un grand habitué des scènes de la décentralisation.

Il a travaillé notamment avec Antoine Vitez (Les Burgraves, Le Révizor), Philippe Adrien (La Poule d’Eau, Monsieur de Pourceaugnac, Ubu Roi), Jean-Pierre Vincent (Le Chant du Départ, Les Caprices de Marianne, Fantasio, Lorenzaccio), Klaus Michaël Grüber (La Mort de Danton), Stuart Seide (Roméo et Juliette), Alain Bézu (Quand nous nous réveillerons d’entre les morts, L’Illusion Comique), Bernard Sobel (Dons, Mécènes et Adorateurs), ou encore Charles Tordjman (L’Amante Anglaise, Adam et Eve, Quoi de neuf sur la guerre ?, Oncle Vania).

Ces dernières années, on a pu le voir dans Les Vagues (d’après Virginia Woolf) mis en scène par Marie-Christine Soma (Studio-Théâtre de Vitry), Projet Théramène mis en scène par Jean Boillot (Maison de la Poésie), et Une voix sous la cendre (de Z. Gradowski) mis en scène par Alain Timar (Théâtre des Halles, Avignon). 

Outre le Discours de la servitude volontaire (toujours en cours de tournée), on peut le voir actuellement dans Le faiseur de théâtre (de Thomas Bernhard) mis en scène par Julia Vidit et Le triomphe de l'amour (de Marivaux) mis en scène par Galin Stoev.

 

Très investi dans l’enseignement et la transmission (titulaire du Diplôme d’Etat d’Enseignement du Théâtre et du Certificat d’Aptitude), François Clavier est responsable de la classe d’Art Dramatique du Conservatoire du XIII° arrondissement. Par ailleurs, il intervient régulièrement au Centre National des Arts du Cirque ainsi qu’à l’UFR études théâtrales de la Sorbonne nouvelle.